Cafards

Kerzako ?

Étymologie. (Adjectif, nom 1) (1512) De l’arabe كافِر, kāfir (« incroyant », puis « homme converti à une autre religion ») avec francisation de la finale en -ard. … Notons ici que cafarder précède de peu (1508) la première attestation de cafard (« bigot ») (1512).

Karim traite tous ses opposants de cafards et ce n’est pas pour rien donc s’il utilise ce double sens.

Si les cafards n’existaient pas ?

A quoi sert un cafard ?

Dans le cas du Zynecoin il est évident que sans les “cafards” (les opposants) ce projet n’intéresserait pas grand monde au delà de ses premiers clients. C’est tout le dilemme des fameux “cafards” aujourd’hui : “plus je dénonce bruyamment et plus j’en fais potentiellement la publicité. Mais si je ne dénonce plus alors je laisse faire n’importe quoi“.

Dans le cas de Karim et du projet Zynecoin les “cafards” permettent de galvaniser les troupes et de leur faire oublier les incompétences et els erreurs accumulées dans des proportions incroyables :

  • changement de marque Zeencoin à Zynecoin
  • brouille avec un premier client Hayat
  • compte bancaire en Suisse fermé
  • exchange Idax retenu par l’équipe fermé
  • arnaqués par des chasseurs de bounty
  • noms de domaine pas déposés
  • adresse email @gmail pour l’achat pas déposée
  • 10 jours d’attente pour une réponse par email
  • des représentants sur twitter racistes
  • des fautes d’orthographe tout le temps : sur Facebook, twitter et sur les maquettes de Wethio
  • un voyage au Japon sans clients à la clé
  • une introduction sur l’exchange Latoken ratée
  • le code source du premier Wethio copie exacte de Tomochain démasquée (donc pas de technologie dans l’entreprise)

Aller se battre contre les cafards et accuser les cafards dès que quelque chose ne marche pas est un système assez connu.

Deux sortes de cafards

Dans une vidéo récente l’ami Karim dit cependant qu’il y a maintenant deux sortes de cafards : les “rigolos” et les “nocifs”. Besoin de relancer la communauté face à des interlocuteurs qui leur font prendre conscience qu’il y a comme un problème ?

Laisser un commentaire